The passing of Lieutenant-General Charles H. Belzile, CMM, CD

THE LATE LIEUTENANT-GENERAL CHARLES H. BELZILE, CMM, CD

Lieutenant-General Charles H. Belzile, CMM, CD was born at Trois-Pistoles, Québec on 12 March 1933.  He enrolled in the Canadian Army in 1951 and was commissioned in the Queen’s Own Rifles of Canada (QOR of C) on graduation from the University of Montreal in 1953.

He then served as a platoon commander in Korea and on his return as a staff officer at Western Command Headquarters in Edmonton, Alberta from 1955 to 1957.

Returning to regimental duty in 1957, Lieutenant-General Belzile proceeded to Hemer, Germany with 2 QOR of C, where he completed a number of assignments including Captain adjutant.  In January 1961 he began two years as a staff officer at Quebec Command Headquarters in Montreal.  He rejoined 2 QOR of C in Calgary in 1963 and 1 QOR of C in Victoria, B.C., on promotion to Major the following year.

In 1965, after serving with his battalion in Cyprus, he was selected to attend the Canadian Army Staff College in Kingston, Ontario.  He was subsequently assigned as Brigade Major of the 4th Canadian Brigade Group, in Soest, West Germany.

In 1968 on promotion to Lieutenant-Colonel, General Belzile was appointed Commanding Officer of the 2nd Battalion, Royal 22e Régiment at the Citadelle de Québec, QC. During this assignment he commanded his unit in Cyprus and in Canada, as well as on manoeuvres in Jamaica.

Following his tour as Commanding Officer, Lieutenant-General Belzile spent two years at Canadian Forces Headquarters in Ottawa as a member of the personnel career planning staff.  On promotion to the rank of Colonel in 1972, Lieutenant-General Belzile was appointed Commandant of the Combat Arms School at Canadian Forces Base Gagetown, New Brunswick.  Promoted to Brigadier-General in 1974, he was appointed Commander 4th Canadian Mechanized Brigade Group stationed in Lahr, Germany.  Following this command appointment, he became Assistant Chief of Staff Operations at Central Army Group Headquarters, Seckenheim in 1976.

In 1977, on promotion to Major-General, Lieutenant-General Belzile took command of Canadian Forces Europe, with Headquarters in Lahr, Germany.

Following two years as Chief Land Doctrine and Operations at National Defence Headquarters, Ottawa, Lieutenant-General Belzile was promoted to his present rank on April 1981 and appointed Commander Mobile Command on 16 April 1981 with Headquarters located in St-Hubert, Québec.  He held this appointment until August 1986.  He retired from the Canadian Forces in October l986.

General Belzile was appointed Commander of the Order of Military Merit in 1979.  In 1986, the Government of France recognized his active participation to the betterment of military cooperation between France and Canada, by appointing him Commander of the Légion d’Honneur.

General Belzile was appointed Colonel Commandant, the Royal Canadian Infantry Corps, in 1988, a position he held until September 1992.  He assumed the appointment of Colonel Commandant, The Royal Canadian Army Cadets in October 1992 until May 5th, 1996.

General Belzile was married to the former Janet Scott of Braeside, Ontario.  He had two children, Denise and Suzanne.

 

                                                               

LA FIN DES LIEUTENANT-GÉNÉRAL CHARLES-HENRI BELZILE, CMM, CD

Le Lgén Belzile est né à Trois-Pistoles, Québec le 12 mars 1933.  Il détient un Baccalauréat ès arts de l’Université de Montréal.

En 1951, alors qu’il fréquente l’université, il se joint au Corps-école d’officiers canadien.  Il reçoit son brevet d’officier dans les Queen’s Own Rifles of Canada (QOR of C) en octobre de l’année suivante et, après avoir obtenu son diplôme universitaire en 1953, il est affecté au 2e Bataillon du même régiment, à Esquimalt, Colombie-Britannique.

En 1954-1955, il sert un an en Corée avec son bataillon, puis il est muté au Quartier général du Commandement de l’Ouest, à Edmonton, comme officier de recrutement.  Il retourne au 2e Bataillon des QOR of C, à Esquimalt en 1957, pour ensuite être affecté, d’abord en République fédérale d’Allemagne (R.F.A.), puis à Calgary, toujours avec le 2e Bataillon.

Par la suite, le Lgén Belzile est nommé Officier d’état-major au Commandement de la région du Québec, à Montréal, de décembre 1960 à mai 1963.  Il rejoint ensuite le 2e Bataillon des QOR of C, à Calgary et, en janvier de l’année suivante, il est promu major et affecté au ler Bataillon des QOR of C, à Esquimalt, en tant que commandant de compagnie.  En 1965, il sert avec son unité à Chypre.

En 1965-1966, il étudie au Collège d’état-major de l’Armée canadienne, à Kingston, Ontario et, en novembre 1966, il devient major de brigade au 4e Groupe-brigade d’infanterie canadienne, à Soest (R.F.A.).  Promu lieutenant-colonel en août 1968, il prend alors le commandement du 2e Bataillon du Royal 22e Régiment, à la Citadelle de Québec.  L’année suivante, d’avril à septembre, son bataillon est affecté à la Force de maintien de la paix des Nations unies, à Chypre.

Il est ensuite muté au Quartier général des Forces canadiennes, à Ottawa où il sert comme directeur des carrières (officiers), de 1970-1972.  Puis, en juillet 1972, il est promu colonel et nommé Commandant de l’École des armes de combat, à Gagetown, Nouveau-Brunswick.  En juin 1974, il est promu brigadier-général et muté à Lahr (R.F.A.) en tant que Commandant du 4e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

Deux ans plus tard, il devient Chef d’état-major adjoint (Opérations), au Quartier-général du Groupe d’armée du Centre, à Seckenheim (R.F.A.) et, en mai 1977, après avoir été promu major-général, il est muté au Quartier-général des Forces canadiennes Europe, à Lahr, à titre de Commandant.

A son retour au Canada en août 1979, il devient Chef des doctrines et des opérations terrestres au Quartier-général de la Défense nationale, à Ottawa, poste qu’il occupe jusqu’en avril 1981.  Le Lgén Belzile est alors promu à son grade actuel et nommé Commandant de la Force mobile à Saint-Hubert, Québec.

Le Lgén Belzile s’est retiré des FC en 1986 après une carrière distinguée de 35 ans.  En reconnaissance de son service méritoire et de son dévouement au travail, il se voit décerner l’Ordre du Mérite Militaire, grade commandeur, il est reçu de l’Ordre de Saint-Jean, au grade de frère officier et il est fait commandeur de la Légion d’honneur, de premier ordre de la République française.

Le Lgén Belzile a été appointé comme Colonel commandant du Corps de l’Infanterie le 2 octobre 1988.  Appointement qu’il a occupé jusqu’au mois de septembre 1992.  Au mois d’octobre 1992, il est appointé Colonel Commandant des Cadets Royaux de l’Armée canadienne jusqu’au 5 mai 1996.

Le Lgén Belzile a été marié à Janet Scott de Braeside, Ontario. Il avait deux enfants, Denise et Suzanne.

Leave a Reply